Hé, la Stib, MER…ci de fonctionner mieux !

Posté le 9 mai 2010 dans Divers

La Stib vient de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation au respect. Il ne sera jamais écrit ici que cela ne sert à rien. Mais il y a campagne et campagne. Et celle-ci ne me semble pas vraiment très fût-fût.
D’une part, l’humour est un peu “niaiseux”, comme disent les Québécois. “Dites bonjour aujourd’hui à votre voisin de gauche. Demain ce sera le tour du voisin de droite.” Franchement !… On se croirait dans un jardin d’enfants : Allez, fais la bise à Kevin ! Et maintenant, allez jouer… Prendre les gens pour des cons est difficilement taxé de respect. L’humour est toujours à double tranchant dans la communication. Il doit être bon, et en même temps pertinent. Tandis qu’ici, avec des affiches qui jouent sur les mots (CUL…tivons la propreté. Tu me fais CH…aud au coeur), eh bien oui, bof, vraiment bof, vraiment beauf. On dirait que des publicitaires ados se sont poilés dans un brainstorming arrosé de fin de week-end.
D’autre part, tout ce que les clients de la Stib attendent aujourd’hui, c’est un service de qualité, avec des fréquences plus respectables, des tarifs plus attrayants, des informations plus fiables, et un personnel nettement plus aimable. Plus respectueux justement. Laisser poireauter des dizaines de clients sans que le chauffeur ne soit formé à leur dire quoi que ce soit, c’est profondément irrespectueux. Avant de faire la morale à l’autre, Messieurs – Dames de la Stib, prenez-vous-en à vous mêmes. Et voyez ce que vous pouvez faire pour améliorer la satisfaction de votre clientèle, en baisse par rapport aux autres années.

Sans jouer aux poujadistes, on se demande quand même combien coûtent de telles campagnes. A l’heure où la direction de la Stib se plaint, à juste titre, de son manque de moyens, pourquoi va-t-elle enclencher ce type de dépense ? (Au même titre que l’installation coûteuse des portiques de sécurité qui n’emmerdent finalement que les non fraudeurs…) La Stib nous dit qu’elle a déjà mené une telle campagne en 2008. L’a-t-elle au moins évaluée ? C’est ça qui m’énerve finalement : j’ai toutes les raisons de râler sur l’inefficacité des transports collectifs bruxellois, et la Stib me dit de saluer mon voisin de gauche…

un commentaire pour Hé, la Stib, MER…ci de fonctionner mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.