Le siècle de la Terre

Posté le 25 mars 2011 dans Divers

Samedi soir, juste avant le passage à l’heure d’été, ce sera l’heure de la Terre, the Earth hour. Tout le monde sera invité à éteindre un maximum de lumières entre 20h30 et 21h30. Et la Région bruxelloise s’y mettra également, avec toute une kyrielle de minuscules et insignifiantes économies d’énergie de bout de chandelle.
Cette heure de la Terre, c’est bullshit, pure connerie et belle petite merde à la mode pour donner bonne conscience à tous les bobos de la terre. C’est un sparadrap fluo sur la centrale nucléaire de Fukushima. C’est typiquement la fausse bonne idée. Il faudrait interdire ce genre d’idée qui ne fait rien avancer du tout, que du contraire. La Terre est dans un état tellement déplorable que ce sont les 8.760 heures de cette année qu’il faudrait lui consacrer. C’est du même tonneau que de nous priver de bonbon le jour où, quand j’étais gosse, on voyait des enfants mourir de faim en direct au Biafra. Bonne conscience. On attendait qu’on zappe sur les rires gras de Jacques Martin pour discretos se précipiter sur la boîte à friandises. Un coup de blues ? Mars, et ça repart ! C’est vrai, quoi, ça bouleverse de voir des enfants mourir… Foutue bonne conscience, va !

En Suède, ils viennent de faire le constat suivant : « Pour la troisième année consécutive, la Suède est la championne toutes catégories de la vente de voitures moins polluantes. Les ventes de véhicules au bioéthanol ont doublé, les diesels “propres” progressent inexorablement. Et, selon une enquête, 50 % des habitants de Stockholm (contre 20 % en 2004) se disent prêts à acheter une auto plus “grön”. Le hic ? Les émissions de CO2 du secteur du transport ne cessent de croître ; encore 100.000 tonnes de plus l’année dernière. Une explication ? Les conducteurs roulent plus “vert”, mais rouleraient davantage, annihilant ainsi le bénéfice technologique. » C’était dans Le Soir du 8 mars dernier.

C’est cela cette foutue bonne conscience. Il ne suffit pas de causer, gloser, s’offusquer. Il faut changer nos habitudes. Résolument. Et pas qu’une heure par an. Tiens, vous savez quoi ? Moi, samedi soir, je vais allumer toutes les lumières, faire tourner toutes les machines, et recharger tous mes GSM. Quoi, Le Guilb, t’as pas honte ? Ben si. Et du fait de ma mauvaise conscience, je ferai gaffe toutes les 8.759 heures suivantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.