Les désordres de Buñuel à Tolède

Posté le 18 août 2009 dans Divers

Tolède est une ville magnifique, avec une histoire bien fournie. Ancienne capitale d’Espagne, elle fut aussi le symbole de l’harmonie entre les trois religions monothéistes principales, chrétienne, juive et musulmane. Des savants des trois religions se rencontraient régulièrement, notamment pour traduire les textes sacrés. Ville médiévale plaisante donc à découvrir.

La visite de Tolède sur Wikipedia est elle aussi intéressante. On y découvre l’existence de “l’Ordre de Tolède”, fondé en 1923 par Luis Buñuel et Federico Garcia Lorca. Bizarre. Un “ordre” fondé par ces deux artistes avant-gardistes, progressistes et surréalistes… Mais Wikipedia nous en dit plus : la décision de fonder cet ordre est venue chez Buñuel après une vision provoquée par l’absorption d’alcool. Cette vision lui est apparue en pénétrant dans une cathédrale gothique où “il entendit des milliers d’oiseaux et quelque chose lui dire de rentrer aux Carmélites, non pas pour devenir moine, mais pour voler la caisse du couvent.

L’Ordre de Tolède était né. Son but principal était de se rendre le plus souvent possible à Tolède, de manger et de boire plus de que raison, pour ensuite déambuler dans les rues de la ville et “se mettre en état d’y recevoir les expériences les plus inoubliables”. Chaque membre devait verser dix pesetas à la caisse commune, en d’autres termes dans la poche du fondateur.
Derrière le charme discret de cette bourgade bourgeoise, règne donc le Fantôme de la Liberté à la recherche d’un obscur objet du désir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.