Manager humain à l’ère de l’Homo Connectus

Posté le 21 avril 2010 dans Divers

Je donne une conférence le 5 mai de midi à 14h à Charleroi, dans la cadre des Midis du Management, organisés par Igretec et Héraclès. Ci-dessous le texte de présentation.

Ca a lieu à deux pas de l’aéroport de Charleroi (Avenue Georges Lemaître, 25 à Gosselies), c’est gratuit et je peux dire qu’il y a toujours une chouette ambiance. Un drink + sandwich est servi également. Il faut réserver sur  www.midisdumanagement.be.

A l’heure où les nouvelles technologies bouleversent complètement le paysage de la communication mais aussi celui de l’organisation du travail, un constat nous rassure : derrière les machines se profilera toujours l’humain, être de sang et d’émotions. Les machines ne changent que le chemin, la technique. Mais l’émetteur et le récepteur, eux, ne changent pas, et ce sera toujours valable. N’oublions certainement pas l’ancrage humain dans notre management. S’il reste semblable à ce qui a toujours été, c’est quand même lui qui fera la différence. Et surtout en période de crise et de changements profonds !

Or, si une machine ne fera jamais que ce pour quoi elle a été construite, l’humain, lui, est capable du meilleur comme du pire, nettement au-delà, ou en deçà, de ce que décemment on attend de lui. Pour se mettre à l’abri du pire, et pour obtenir le meilleur, il faut pouvoir entrer en relation avec lui. Communiquer, donner du sens. De manière optimale. En s’assurant que notre interlocuteur a bien compris ce qu’on voulait qu’il comprenne.

Il faut donner l’envie à l’autre d’écouter, tout en ne lui demandant aucun effort pour cela. Telle est l’équation de l’excellence de la communication en management. Une équation à deux inconnues : que se passe-t-il dans la tête de l’émetteur ? Et que se passe-t-il dans celle du récepteur ? La solution passe par la rencontre, qui sera faite de simplicité, de transparence et de plaisir. Et alors, on verra que ce dernier sera partagé : plaisir d’exprimer, plaisir d’écouter. C’est le vœu que l’on forme pour cette séance du 5 mai !

Loin de bouder les nouvelles technologies, Pierre Guilbert s’en est fait un credo. Mais pour ce qu’elles sont : un moyen et non un but. Sa société de communication, Qwentès, a été la première en Belgique à intégrer résolument ces nouveaux savoir-faire qui sont légion quinze ans plus tard. Aujourd’hui, il conseille et forme au management et à la communication dans de nombreuses entreprises, grandes ou petites, de tout secteur confondu. En Belgique, comme dans certains pays d’Afrique. Partout, il enseigne ce centrage sur l’humain, qui ne peut que fonctionner. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont le B.A.-Ba du Management (De Boeck, 2008) et le B.A.-Ba de la Communication (Edipro, 2007).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.