Stibrrrrr

Posté le 18 décembre 2009 dans Divers

Ca caille à la Stib, la société de transports bruxelloise. Analysons le message qu’elle nous bassine toutes les trois minutes dans les stations : “En raison de circonstances climatiques exceptionnelles (notons l’accent prononcé du “Xceps”, à la manière de Laurette Onkelinx), la circulation est ralentie. Nous mettons tout en oeuvre pour rétablir la situation au plus vite.”

Un, à force de causer de réchauffements climatiques, on dirait que les dirigeants de la Stib ont oublié qu’en Belgique, il pouvait faire un peu froid en décembre. Quelques centimètres de neige et degrés sous zéro, et c’est le bordel. Ils n’avaient pas prévu, sans doute. En outre, on se demande comment et pourquoi des trams qui circulent pour beaucoup en site propre sont ralentis par ces circonstances climatiques excssseptionnelles.
Deux, que veut dire le “Nous mettons tout en oeuvre” ?… Sont-ils en train de réchauffer les voies ? Ou d’implorer le ciel pour qu’il nous offre une canicule bien fait vite fait ? Ou encore font-ils pression auprès du gouvernement bruxellois pour qu’ils reviennent sur leur décision de supprimer leurs investissements cette année ? Si ça n’est pas de la langue de bois, qu’est-ce que c’est ? Heureusement, Obama et Sarkozy veillent. A Copenhague, ils insistent auprès de leurs collègues pour qu’ils prennent une décision. Voyez-vous, disent-ils, la banquise bruxelloise empêche cette ville de tourner correctement. Il faut agir, et vite, mes amis !

C’est déplorable. Les circonstances climatiques, exceptionnelles ou non, devraient inciter les responsables de la Stib à justement profiter de cette aubaine : les voitures sont bloquées. C’est donc l’occasion ou jamais, en augmentant les véhicules et les fréquences, de prouver l’alternative des transports en commun. Mais là, avec des trams bondés qui ont parfois 25 minutes de retard, ils ne fourbissent que des arguments contre eux. Quel climat fait-il dans les transports en commun à Copenhague en cette semaine exceptionnelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.