Wallonie, une longueur d’avance

Posté le 30 avril 2008 dans Divers

Dans le cadre de fouilles dans le sous-sol flamand jusqu’à 100m de profondeur, les scientifiques flamands ont trouvé des vestiges de fil de cuivre qui datait d’environ 1.000 ans. Par provocation, les flamands en ont conclu publiquement que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 1.000 ans d’un réseau de téléphone en fil de cuivre.

Les Bruxellois, pour faire bonne mesure, ont également procédé à des fouilles dans leur sous-sol jusqu’à une profondeur de 200m. Ils y ont trouvé des restes de fibre de verre. Il s’est avéré qu’elles avaient environ 2000 ans.
Les Bruxellois en ont conclu que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 2.000 ans d’un réseau de fibre optique. Et cela, 1.000 ans avant les flamands !

Une semaine plus tard, à Liège en Wallonie, on a publié le communiqué suivant :
Suite à des fouilles dans le sous-sol de la vallée de la Meuse jusqu’à une profondeur de 500m, les scientifiques liégeois n’ont rien trouvé du tout. Ils en concluent que les anciens Liégeois disposaient déjà il y a 5.000 ans d’un réseau Wifi.

A vrai dire, euh… je ne suis pas totalement sûr que cette histoire soit véridique… Mais je la dédie à un ami, que par gentillesse je ne citerai pas, qui s’est frotté les mains de satisfaction en entendant la réceptionniste de son hôtel lui annoncer qu’il y avait huit filles dans les chambres pour les clients…

un commentaire pour Wallonie, une longueur d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.