A quoi ça tient…

Posté le 8 juin 2009 dans Divers

Dialogue de lendemain d’élections, lors d’une formation. Devant moi, des cantonniers, qui suivent une formation à la communication. Bizarre pour des cantonniers de suivre une formation à la communication ? Ben non. Tout le monde a le droit de s’améliorer en la matière. Quoi qu’il en soit, voilà le dialogue :

  • Tu as été voter ?
  • Ben oui.
  • Et tu as voté pour qui ?
  • Je ne sais pas.
  • Comment ça, tu ne sais pas ?
  • Ben oui, je ne connais personne, moi. Ca va quand il n’y a que deux personnes, parce que là tu peux choisir. Mais quand il y a 400 personnes, qu’est-ce que tu veux faire ? Je ne connais personne, moi.
  • Mais tu peux voter blanc…
  • Ah non, ça ça ne va pas. Ces gens, ils se sont présentés, ça leur coûte de l’argent. Il faut bien que ça leur rapporte, non ?
  • Et comment tu as fait alors ?
  • Ben j’ai regardé les prénoms, et j’ai coché ceux que j’aimais bien, ceux qui m’inspiraient confiance.
  • Dans tous les partis ?
  • Ah non, je ne suis pas con. Je sais qu’on ne pouvait pas. Non, j’ai voté pour des gens du parti socialiste.
  • Et pourquoi le PS ?
  • Ben parce que c’est les seuls qui m’ont envoyé un courrier. Je me suis dit que c’est parce qu’ils s’intéressaient à moi. Contrairement aux autres, qui ne m’ont jamais rien envoyé.

2 commentaires pour A quoi ça tient…

  • Joël dit :

    A pleurer!

  • Tim dit :

    Je ne suis pas du tout Catholique et encore moins croyant. Et pourtant, la réflexion qui m’est venue à l’esprit en te lisant est… MON DIEU !!!!!!!

    Ca fait vraiment peur ! L’homme a-t-il si peu évolué depuis l’époque ou il (car "elles" n’avaient pas le droit) écoutait le curé pour savoir pour qui voter. C’était il y a bien longtemps, mais au fond, qu’est-ce qui a changé, si ce n’est que le curé n’a pratiquement plus d’influence sur ses (de moins en moins) fidèles sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.