A vot’bon coeur, M’sieurs-dames !

Posté le 9 juin 2008 dans Divers

Être à l’avance pour prendre son train instruit. Surtout si l’on parvient à comprendre la litanie de voix criardes qui annoncent les retards. En quelques minutes, gare du Midi, voilà ce que j’ai entendu :

  • Etant donné une panne de machine, le train pour Braine-le-Comte est supprimé. Veuillez nous en excuser.
  • Vu la présence d’une machine à l’arrêt sur la voie, le train à destination de Charleroi aura un retard indéterminé. Il fera ensuite son trajet comme omnibus. Veuillez nous en excuser.
  • Vu une panne de passage à niveau, le train en provenance de (je ne sais plus où) aura un retard probable de 26 minutes. Veuillez nous en excuser.

Au-delà du fait que je dois bien reconnaître que la SNCB assume ses déficiences techniques avec dignité et précision – un retard probable de 26 minutes !… –, je compatis en pensant que les dirigeants de la SNCB seront dorénavant payés en fonction du respect des horaires. À ce régime-là, ils risquent bientôt de devoir payer l’Etat de leur poche. Je propose quand même de faire une collecte à leur intention sur les quais. Ça ne peut que donner beaucoup, à voir le nombre de clients qui y attendent leur train au retard probable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.