Bête et méchant

Posté le 15 mai 2008 dans Divers

Certains commentaires que l’on trouve sur Internet sont de plus en plus agressifs. C’est vrai qu’avant, lorsqu’il fallait écrire sur une feuille de papier, parfois après en avoir fait un brouillon, plier la page, la glisser dans une enveloppe, rédiger l’adresse sur l’enveloppe, peser le tout, vérifier les tarifs postaux, timbrer et puis enfin poster… eh bien la hargne, si elle nous avait motivé à écrire, avait eu le temps de s’estomper entre-temps.
Maintenant on lit un article, ça nous fout en rogne, on clique sur “commentaires”, et on y va. Les injures, souvent cachées sous l’anonymat d’un pseudo, pleuvent. Que d’aigreurs parfois là derrière !…

Sur le site de La Libre aujourd’hui, un forum rassemble les réactions de ses lecteurs à la suite de l’annonce de la retraite de Justine.

Le plus con : Criminelle fiscale en cavale à Monaco pour éviter de devoir participer à la collectivité. Ne mérite pas son status et devrait être arrêtée.
Il a eu raison de ne pas signer, le con. Sait-on jamais que l’on se décide à arrêter également les auteurs de fautes d’orthographe.

Et le fin psychologue qui a tout compris : Qui peut croire qu’elle est sincère quand elle évoque la lassitude ? Personne évidemment. Tout comme en finale de l’open d’australie, Justine est incapable d’admettre d’être moins forte que ses adversaires. Adversaires qui commencent à la battre à la chaine ces derniers mois. Elle avance des arguments qui sonnent atrocement faux. Son mental est son plus gros point faible, contrairement à ce que bcp d’hypocrite disent. Les vrais champions savent rebondir dans l’adversité. Dommage, un tel talent…
Eh bien, moi, je la crois. La réussite n’est pas qu’une affaire de compétences, c’est avant tout une affaire de motivation. Total respect, Justine !

2 commentaires pour Bête et méchant

  • Frédéric G. dit :

    Bonjour !

    Le plus con, le psy et… toi et moi.

    Tu aimes et tu respectes Justine OK !
    Je n’aime pas et je ne respecte pas Justine…
    Bon, OK ! Je n’ai pas vraiment les moyens de me domicilier à Monaco…
    Peux-tu me traiter de con et de psy pour autant ?

    À bientôt.

    Frédéric G.

  • Pierre Guilbert dit :

    Tu as raison en fait. Moi-même j’ai été un peu fort à juger comme cela.
    Mais je trouvais excessif ces propos relatifs à une criminalité fiscale. Justine aura fait nettement plus pour sa collectivité que beaucoup d’autres. Elle continue d’ailleurs à investir, avec son académie, son club et les Spirous. Par ailleurs, le régime fiscal de ces sportifs qui font une carrière en quelques années se doit d’être adapté.

    Je ne sais pas au fait si j’aime la “personne” Justine. Je ne la connais pas. Mais c’est sûr que je la respecte. Tant pour les plaisirs intenses qu’elle m’a apportés, alors que je ne connaissais rien au tennis féminin, que pour la force de son caractère et la décision qu’elle vient de prendre.

    Ma deuxième critique vient de ma conviction que les compétences sans la motivation ne sont rien. Si on n’a pas le feu sacré, ça déconne vite. Et pas uniquement au niveau le plus haut, comme pour ces grands sportifs. C’est ce que j’enseigne entre autres dans mes formations au management.
    Si j’avais été proche de Justine, j’aurais voulu lui conseiller un type de communication qui lui permette de faire face à sa baisse de régime au niveau mental. Parce que j’aurais bien aimé qu’elle continue à briller sur les courts. Mais ses explications m’ont suffi pour comprendre qu’elle a eu raison de tourner la page. Elle en a le droit.

    Mais ne t’en fais pas, je ne te prends pas pour un con. Un psy ? Oh, pour moi, c’est loin d’être une injure.
    A bientôt,
    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.