Congés de lendemain de cuite

Posté le 20 novembre 2008 dans Divers

On trouve de tout sur facebook. Des trucs géniaux comme des trucs plutôt too much. Des propos racistes (paraît-il) comme des propositions comiques.
Je viens de voir qu’un groupe s’était constitué pour revendiquer un congé “lendemain de cuite”. Ce groupe vient de dépasser les 117.000 membres !
Je laisse le soin à son concepteur, Thomas Lisnard, de présenter sa revendication.


Ce groupe vise à instaurer un jour de congé exceptionnel chaque lendemain de cuite… bien entendu conditionné par une attestation de cuite royale délivrée par tout établissement détenteur de la licenceIV, et ce pour plusieurs raisons :

  1. Il existe des congés pour tous types de gens : les gens biens (congé maternité, paternité), les gens tristes (perte d’un proche), les gens fainéants (congés payés, congés sans solde)… Alors pourquoi les gens bourrés n’en n’auraient pas ?
  2. Cela relancerait l’économie car en ces temps de morosité ambiante, la perspective d’un jour chômé suffirait à inciter les gens à dépenser leur modeste pécule dans un énorme cuitage.
  3. Cela rendrait également justice aux tenanciers, qui à force de recevoir dans leurs établissements la gente la plus tourmentée qui soit, sont devenus de fins psychologues avérés, et qui se verraient là donner l’opportunité de délivrer des arrêts de travail comme de vrais toubibs !
  4. Aussi, cela éviterait à l’ivrogne d’incommoder son entourage professionnel, voire ses clients s’il travaille au contact de la clientèle, avec l’odeur du blaireau qui a investi son foie au cours de la nuit.
  5. Enfin, cela dispenserait l’ivrogne de rentrer en catastrophe chez lui pour dormir 2h avant de repartir bosser, à la merci des contrôles de police, et lui permettrait de passer une paisible et confortable nuit sur un trottoir douillet, et la tête dans le caniveau.

Alors parce que toi aussi tu t’es retrouvé embarqué par de mauvaises fréquentations dans une de ces soirées où l’on perd le contrôle, viens nous rejoindre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.