Deleuze ? Ben… j’avoue, je suis bien embêté

Posté le 11 mai 2010 dans Divers

Malgré sa belle moustache et son côté assurément sympa, le retour d’Olivier Deleuze ne m’enchante guère. D’une part, il apparaît comme le plus dogmatique des dogmatiques en matière de nucléaire. OK, le risque inhérent aux déchets est réel. Mais les alternatives existent-elles vraiment si l’on veut diminuer radicalement les émissions de CO2 ? Je ne sais pas. Ceux de mes lecteurs qui me répondront oui bien sûr devraient se poser la question de savoir si eux-mêmes arrivent personnellement à les diminuer de manière radicale. Ce sont les actes qui y réussiront, pas les aspirations.
D’autre part, je garde à l’esprit qu’Olivier Deleuze avait tout simplement claqué la porte aux lendemains d’élections peu heureuses pour Ecolo. Il avait servi de capteur de voix, et puis bye bye la compagnie. Pas très élégant. Et cet épisode semble disparu de sa bio, qui refait surface en ce moment. Je me tâte, je me tâte…
Avec le retour de Deleuze, c’est peut-être les chances d’un Olivier qui disparaissent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.