Du coût énergétique de la patience

Posté le 26 mai 2008 dans Divers

Gare de Charleroi ce lundi midi. Dix-huit taxis sont à l’arrêt dans l’attente du client apparemment improbable. Le train de Bruxelles est arrivé depuis belle lurette et la file n’a pas avancé d’un mètre. Dix-huit taxis avec dix-huit moteurs qui tournent. Dix-huit pots d’échappement qui fument. Bon, moi je dis ça, je ne dis rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.