D’un Mediamarkt à l’autre

Posté le 17 janvier 2016 dans Divers

Allez, c’est les soldes ! Et hop, direction le Mediamarkt de Braine-l’Alleud.
Bon, un nouveau frigo, une lessiveuse et quelques babioles, y a pas de quoi fouetter un chien ou dérouler le tapis rouge, mais quand même, on a un petit quelque chose en nous qui nous fait bomber le torse dans les travées. On n’est pas là pour un vulgaire DVD ou une bête clé USB, nous monsieur !

Le problème c’est que ça ne se voit pas à notre tête qu’on est, peut-être, de bons clients. Et donc on fait le pied de grue. On s’intéresse, oui oui, et on compare. Les kilos et les litres, les watts et les ampères, les marques et les Samsung. De temps en temps on jette un oeil et un signe furtif vers les gars en chemise rouge. Mais occupés. Normal, c’est les soldes. Rebelotte dès lors les étiquettes, les calculs, les A+++ mieux que les Z—, même si ces dernières il y en a peu, faut l’avouer. Y a même plus de chemises rouges d’ailleurs. Mais toutes occupées. Tiens, ces femmes qui sont arrivées après nous… eh bien elles ont réussi à passer avant.

On s’active un peu plus. On prend l’air d’être vraiment mais vraiment intéressés. On ose même faire un nouveau signe vers les chemises rouges. Le cinquième. Mais les chemises rouges de Braine-l’Alleud ont, semble-t-il, une amplitude de vue relativement étroite : elles ne voient que ce qu’elles veulent voir. Et à l’évidence pas nous. On est des Bidochons ou quoi ?

Je vois une chemise rouge qui semble dire au revoir aux deux nanas. Allez, fieu, c’est à nous ! Je l’accoste avec mon plus large sourire. Ca fait quand même 22 minutes qu’on est plantés là à faire le zouave avec les étiquettes. Enfin récompensés ! J’entends déjà le gars entonner la brabançonne. Quoi, fieu ? Une lessiveuse ET un frigo ?… Mais je vous en prie cher monsieur !… Euh… non, il passe à côté de moi avec sa moustache et son froncement de sourcils. Pas vu pas entendu. Chouette boîte quand même, Mediamarkt : ils recrutent des sourds-aveugles. Chapeau !

J’accoste alors son collègue, toujours occupé. Vous n’avez pas un système de numéros ?… Le gars n’est pas sourd. Avec ses grandes jambes, des mimiques à la Mister Beans et une gestuelle à la Jacques Tati, il m’explique que (je résume) Ben que oui faut que ben voyons si que vous ne restez pas ici, comment que je peux voir que vous attendez parce que moi je vous ai bien vus que vous attendiez mais alors que moi je sers le premier même si vous attendiez avant les autres mais que voilà et puis donc que si les derniers sont les premiers… Fortiche le gars : aussi contorisonniste avec les mots qu’avec les bras. Je ne comprends rien. Son client est gêné, le pauvre. Il me dit qu’il a bientôt fini. Mais ce n’est pas à lui que j’en veux, évidemment, mais à l’absence de numéros. C’est ce que je dis à grandes-jambes-grands-bras-en-chemise-rouge. Qui continue son charabia moralisateur en me signifiant qu’en quelque sorte c’est de ma faute s’il y a 24 minutes que je poireaute comme une asperge.

Histoire de calmer le jeu et d’accélérer le départ du client précédent, je lui repose la question des numéros. Ne fût-ce que pour la fois prochaine, allez en 2017 quoi, ou au vingt-deuxième siècle, sait-on jamais. La modernité quoi. Mais sa réponse est lapidaire : On n’est pas au rayon boucherie !

Ah. Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais ça ne me semble pas sympa, ni à l’égard des bouchers, ni envers leurs clients. Pas plus qu’à notre égard d’ailleurs.
Alors moi, je n’en fais pas tout un boudin, mais j’ai changé de crèmerie. Y a des choses comme ça qui pour moi sont de l’ordre de l’évidence : on n’aime pas faire affaire avec des gens qui ne nous respectent pas. Ou par qui on ne se sent pas respecté, ce qui revient au même.
On est parti, après avoir abandonné les babioles dans un rayon quelconque. Et on a été au Mediamarkt de Sint-Pieters-Leeuw. Et là… eh bien on a acheté. Notre nouveau frigo, notre nouvelle lessiveuse, et quelques babioles en plus. Les chemises rouges, d’un Mediamarkt à l’autre, sont les mêmes. Mais pas l’orientation client.

2 commentaires pour D’un Mediamarkt à l’autre

  • Bonjour Monsieur Guilbert, nous avons pris connaissance de vos impressions publiées sur votre blog. Nous prenons bonne note de votre mécontentement et nous sommes désolés de cette mauvaise expérience vécue dans notre enseigne. Sachez que cette expérience ne reflète pas le travail que nous mettons en oeuvre pour satisfaire nos clients mais l’erreur est humaine et nous désirons corriger celle-ci auprès de vous. Tous nos Clients sont importants et nous nous mettons un point d’honneur à les respecter. Nous vous proposons une rencontre avec notre Store Manager, Dominique Morleghem via le mail mm.braine.info@mediamarkt.be, afin d’échanger avec vous votre ressenti et nous remettre en question si nécessaire. Cordialement, l’équipe du MM Braine

  • Cher Pierre,
    Chouette témoignage que voilà et qui m’encourage a rappeler au directeur qu’il ferait bien de suivre l’exemple de ses confrères et sensibiliser ses employés à la notion de qualité de service…Travail réalisé par nos soins il est vrai, avec bonheur et amusement. Evere ou Liège place St Lambert devraient mieux assurer pour la prochaine fois 🙂
    belle journée,
    fabrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.