Eric Zemmour, Napoléon IV

Posté le 19 avril 2010 dans Divers

Je n’ai pas lu Mélancolie française, le bouquin d’Eric Zemmour, mais j’en ai lu quelques extraits dans Paris-Match, les extraits justement où il parle de la Belgique. Le propos est le suivant : la Belgique est la RDA de la France. Après la défaite de Waterloo, les alliés de l’époque ont voulu que la France, vaincue, ne puisse plus retrouver son pouvoir d’antan, notamment en récupérant Anvers, et ont créé de toutes pièces un Etat qui n’avait rien d’une nation. Jusque-là, c’est exact. Mais Zemmour refait l’Histoire : si Napoléon n’avait pas perdu, la Flandre et la Wallonie seraient restées françaises, et le flamand n’aurait pas plus de valeur aujourd’hui que le breton ou le provençal, c’est-à-dire des dialectes sympathiques, et les velléités d’indépendance de la Flandre resteraient anecdotiques. Rien n’est moins sûr. Mais Zemmour continue : la Flandre obtiendra son indépendance. Il ne restera alors à Bruxelles et à la Wallonie qu’une seule solution : le rattachement à la France.
Et Zemmour se met à rêver. La France aurait ainsi deux des trois capitales européennes, Bruxelles et Strasbourg. (Et n’oublions pas que la troisième, Luxembourg, fut revendiquée par la France jusque Napoléon III !) La France aurait alors 68 millions d’habitants et referait quelque peu son retard sur l’Allemagne. Et Sarkozy serait alors le digne héritier de Louis XIV… En attendant sans doute de récupérer la Suisse, le Québec et le Maghreb, mais ça, c’est moi qui rajoute.

Tout ça est assez édifiant. D’un égocentrisme exacerbé qui finalement ne reconnaît pas grand chose à l’autodétermination des francophones de Belgique. Que le monde est beau vu de Paris !“Les élites belges, en dépit de leur francophobie congénitale, ne peuvent s’empêcher de se retourner vers Paris en cas de danger mortel”, écrit Zemmour. Ce n’est plus au temps de Napoléon que nous ramène Zemmour, mais de celui de Jules César ! Et puis, une phrase est lâchée, que je ne comprends pas mais qui fait peur : “Les Français oseront-ils imposer un référendum en Wallonie et à Bruxelles ?”

Il semble qu’il y a chez Zemmour comme une incapacité congénitale à concevoir que ben non, tout compte fait, on n’a pas trop envie de devenir Français, nous. C’est grave, docteur ? C’est contagieux, la waterloïde aiguë ?

un commentaire pour Eric Zemmour, Napoléon IV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.