Gauche, Droite !

Posté le 24 mai 2009 dans Divers

Mélenchon, dans Libé de vendredi, s’étonnait que le PSE et le PPE avaient ensemble fait passer 97% des directives au Parlement européen, alors qu’en France ils vivent une opposition permanente. Pour ce que l’on connaît de Mélenchon, on comprend que c’est l’Europe et son réformisme qu’il critique. Le ventre mou de la politique, où il soupçonne les représentants français de renier leurs convictions dès qu’ils mettent le pied à Strasbourg ou à Bruxelles.

Mais Mélenchon devrait plutôt se demander si le ringardisme n’est pas du côté français, où, du fait de leur système majoritaire, il y a toujours une impossibilité congénitale à prôner des compromis socio-économiques viables. Un système qui fait que Borloo devrait tenir avec de Villiers et Strauss-Kahn avec Besancenot. Jusqu’au moment où les déçus de l’ultra-gauche se mettent à flirter avec Le Pen. Le vingt-et-unième siècle n’est pas encore commencé en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.