Gendarmes et chauffeurs

Posté le 11 mai 2011 dans Divers

Un taximan bruxellois embarque illégalement un client à l’aéroport. Il se fait interpeller par un flic, bouscule ce dernier, qui riposte en lui tirant dessus.

Je ne sais pas si ce fait-divers est parfaitement résumé. Peu importe. Ce n’est pas de ça que je veux parler, mais du terme “illégalement”. En quoi peut-on considérer qu’un homme dont le boulot déclaré est d’embarquer des client pour les amener d’un point à un autre commet un acte illégal ?… C’est parce qu’on est en Belgique, un Etat fédéral. Bruxelles fait partie de la Région bruxelloise, tandis que l’aéroport, à quelques kilomètres de là, est en région flamande. Ce ne sont pas les mêmes autorisations, ni les mêmes taxes. Et ça génère donc cette situation parfaitement absurde :

  • Dans un sens ou dans l’autre, les taxis sont obligés de faire le retour à vide.
  • Cela augmente forcément le coût de la course, ce qui dissuade certains clients et diminue la rentabilité du métier.
  • Cela augmente forcément aussi la consommation de CO2, vu qu’il faut deux voitures pour faire un aller / retour.
  • Cela amène très régulièrement les chauffeurs, exaspérés par des règles coûteuses qui ne sont pas toujours respectées, à se casser la gueule mutuellement de temps en temps.
  • Cela amène l’un d’entre eux, contrôlé en situation irrégulière, à faucher méchamment un flic un peu trop zélé.
  • Cela amène ce dernier à sortir son flingue pour arrêter son chauffard en tort.
  • Cela amène un client d’un taxi bruxellois à pouvoir raconter que c’est dingue ce qui lui est arrivé, être pris en charge par un taxi qui fauche un flic et se fait tirer dessus. Non pas à Kaboul, mais à Bruxelles, capitale de l’Europe.
  • Cela amène tous les taxis à bloquer pendant des heures l’accès à l’aéroport.

Tout ça pourquoi ? Parce que des hommes et des femmes politiques, qui connaissent les raisons de cette situation absurde depuis 20 ans, n’ont toujours pas été capables de prendre une simple et bête décision qui soit à même de supprimer ladite absurdité : faire en sorte que les taxis bruxellois puissent charger à l’aéroport, et que les taxis de l’aéroport puissent charger à Bruxelles. Ah. C’est si simple ? Ben oui. Mais chacune des deux régions percevraient alors moins de taxes ? Ben oui, sans doute, mais est-ce si grave ?… Les taxis sont là non pas pour favoriser la fiscalité, mais bien la mobilité…

Dis, Le Guilb, tu ne t’es pas trompé dans ton titre ? Ca n’est pas ça, normalement. Ah oui, vous avez raison, désolé. Il fallait lire en effet “Gendarmes et voleurs”…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.