Harcèlement

Posté le 13 septembre 2008 dans Divers

Le téléphone sonne. Pas de numéro affiché. C’est leur pratique. C’est à ça que je les reconnais. Leur signature : numéro privé. C’est le troisième aujourd’hui. Je lève les yeux en l’air, et prend une profonde respiration. Je décroche, prêt à tout.
La voix est suave. Le ton condescendant, hypocrite, flagorneur.
– Je parle avec Monsieur Guilbert ?
Cette sorte d’allégresse chantante à la Patrick Sabatier qui déguise la langue n’est pas crédible. On sent le piège, les sables mouvants. Il cherche à m’attirer dans son piège. La langue est fourchue. On sent la bave qui dégouline.
– Euh. Oui…
Je suis sur mes gardes. On me l’a déjà fait. Je le détecte illico. Dommage que je ne peux enregistrer. Mais la voix reprend de plus belle. Avec ses vocalises, son exagération, sa modulation de dessins animés.
– Comment allez-vous ? Et les vacances, elles ont été excellentes ?
– Ecoutez, si vous m’appelez, ça n’est pas pour me demander comment je vais et combien de fois j’ai gagné à la pétanque !
Bon, ça, c’est ce que je devrais répondre, avant de raccrocher. Mais comme un con, je réponds bêtement que bien, euh oui.
Ah Monsieur Guilbert, je suis enchanté ! Vous les méritiez quand même, ces vacances, non ? Et puis, le soleil, tout le monde y a droit, n’est-ce pas ?

Je ne sais toujours pas qui est ce mec qui m’emmerde, qui n’en a strictement rien à foutre de mes vacances et qui m’appelle systématiquement lorsque je suis en retard, en ligne sur un autre poste ou en train de me brosser les dents. Mais bon, il continue : – Ah Monsieur Guilbert, je suis heureux de vous avoir en ligne. Vous parlez avec Monsieur Vxuhvvlhv de la société Khfkug Hlxzoim – Généralement, ils s’arrangent pour que ça reste incompréhensible, on dirait que ça fait partie de leur technique – et figurez-vous que nous venons de parler de vous en comité de direction. Celui-ci vient de décider de vous faire profiter d’une offre exceptionnelle que je m’empresse de vous présenter : gnagnagnagna.

Eh bien, voilà, ce mec heureux et enchanté m’entube à plein nez et veut me faire croire qu’à l’ordre du jour de leur comité de direction à la con figurait un point relatif à la stratégie commerciale pour niquer Pierre Guilbert jusqu’à l’os. Je ne sais pas où ils ont été pêcher leur technique de vente par téléphone, ces gens-là, mais on dirait qu’ils sont tous passés par le même gourou. Ils doivent tous avoir leur petite fiche qui commence par un “Comment allez-vous ?” chantant, fiche sur laquelle le gourou a bien recommandé d’inscrire le nom de l’entubé, à répéter au moins 12 fois durant la conversation.
Dès lors, moi je me fais ma petite fiche, sur laquelle j’écris : “Si tu entends un gars que tu ne connais pas te demander comment tu vas, tu raccroches. Mais avant tu précises qu’il peut en connaître les explications en allant lire le billet “Harcèlement” sur mon blog.”
Et ami lecteur, tu peux faire la même chose, mon blog est à toi !

5 commentaires pour Harcèlement

  • Tim dit :

    Ca c’est du vécu que j’ai vécu. Et tu oublies de préciser quelque chose qui m’horripile, c’est leur accent. Je t’avoue qu’avec notre habitude de recevoir des appels avec notre accent Liégeois à nous, bien du terroir, quand on te dit "comment allez-vous aaaaaah" (en fait un mélange entre "a" et "e"), j’ai les poils qui se dressent. Ca y est, encore un commercial qui, d’où qu’il provienne, se croit obligé de prendre un accent parisien à la con (pensant sans doute que c’est le seul accent qui n’en n’a pas, puisque les parisiens sont les seuls à parler sans accent, c’est bien connu).

  • Pour ma part, je suis pour l’instant épargné par ce genre d’appel (ouf)…
    Je penserai à toi Pierre le jour où ça m’arrivera.

  • Tim dit :

    Je reviens sur le sujet avec ma dernière expérience en date.

    J’ai reçu un appel la semaine dernière d’une dame dont je n’ai jamais compris le nom, vu les coupures incessantes et la "friture" sur la ligne. Tout ce que j’ai pu comprendre, c’est qu’elle travaillait (ou plutôt prospectait !) pour Belgacom et Proximus et qu’elle me proposait des solutions de télécommunication !!!! Avec une communication aussi mauvaise, c’est plutôt elle qui en aurait eu bien besoin. Inutile de vous dire que j’ai rapidement abrégé.

  • GadgeT dit :

    Bonjour, je fais l’objet depuis plusieurs mois de ce genre de pratique. A raison de 5 à 6 fois par semaines, de très tôt le matin à très tard le soir…

    En fait, c’est pour ainsi dire chaque fois la même personne qui me sonne (une voix suave féminine, accent polonais, pays de l’est…) qui se présente comme étant de la société tantôt X tantôt Y etc…

    Il y a dix minutes, j’ai eu à nouveau cette "charmante" dame au bout du fil, qui a fait mine de se présenter (j’ai rien compris tellement qu’elle parlait vite) et qui me demandait si j’étais pensionné (c’est pas le cas). Je lui ai demandé, madame, pourriez-vous me laisser un numéro de téléphone pour pouvoir vous rappeler. Elle me dit de façon très très agressive, mais monsieur, je vous demande simplement de me répondre si vous êtes pensionné en s’énervant, j’ai essayé de parler avec elle, mais elle m’a raccroché au nez, tout simplement. Je suis exaspéré par ces pratiques très agressives.

    J’aimerais tomber sur ce réseau "call center" de vente pour leur dire ma façon de penser sur leur pratique.

    Autre chose, chez moi, je n’ai pas l’affichage du numéro de l’appelant, mais de toutes façons, leur numéro est masqué. J’ai remarqué qu’il y avait parfois un certain laps de temps de réponse de leur part, lorsqu’on décroche le téléphone et que l’on dit "allo". C’est surement du à leur centrale téléphonique ou à leur système informatisé. Lorsque je reçoit ce type d’appel, je raccroche donc immédiatement.

    A bientôt
    Alain C. (Spa)

  • Uranus dit :

    Aujourd’hui,mercredi 28 janvier, mon téléphone a sonné dès 8h du matin ! Il est midi et il a sonné 4 fois ….. je ne réponds plus "N° caché, indisponible ou masqué. " J’ai tenté de le faire une fois et effectivement j’ai entendu une fois féminine avec accent de l’Est me proposant très gentiment " un cadeau " je l’ai invitée à me l’envoyer et j’ai coupé!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.