J’ai tenu des propos racistes sans le savoir !

Posté le 29 janvier 2009 dans Divers

Dans un précédent billet, j’ai parlé des “cantons rédimés”, bizarre appellation pour les Cantons de l’Est de la Belgique, cette région où l’on parle allemand. Que veut dire rédimé que mon correcteur orthographique souligne d’ailleurs en rouge ? A vrai dire je ne le sais pas. Un de mes plus fidèles lecteurs – Merci Tim ! – m’en a donné l’explication, tout en attirant mon attention sur le caractère peu politiquement correct de cette expression. Je livre ici les propos qu’il m’envoie, glanés sur geneawiki :

La condescendance nationale envers la “Nouvelle Belgique”, les Cantons de l’Est, appellation officielle, en général, se retrouve aussi, encore aujourd’hui, avec l’utilisation des termes “Cantons rédimés” empreints d’une nuance péjorative évidente et vexatoire. De nos jours, où les Droits de l’Homme défendent les minorités, on parlerait de racisme à notre égard. Rédimer vient du latin redimere, racheter, dégrever. En droit ancien, un bien grevé d’une rente était dite rédimible, rachetable, par remboursement du capital. Quel rapport ce terme a-t-il avec la situation historique des Cantons ? Strictement aucun. Des exemples d’utilisation de ce terme est présent en France sous Henri II. Mais là non plus aucune analogie ! Nous n’avons jamais été rachetés par personnes ! Jetons donc, et définitivement, ce terme de “rédimé” dans les poubelles de l’Histoire. “

J’en ai donc dit, des horreurs. Excusez-moi, germanophones de Belgique et habitants des Cantons de l’Est. Je retiendrai la leçon. Au même titre que j’ai appris qu’en Algérie, on ne parle pas de guerre … d’Algérie, mais bien de guerre d’Indépendance. Tiens, à propos, comment appelle-t-on un étranger qui vit ici ? Un immigré. Et un Belge qui vit en Afrique ? Un expatrié. Egocentrisme, quand tu nous tiens…
Auf Wiedersehen !

2 commentaires pour J’ai tenu des propos racistes sans le savoir !

  • Tim dit :

    Avec plaisir cher Pierre !

    Tu noteras au passage que j’ai bien retenu qu’il ne fallait pas répondre "de rien" à un remerciement 😉

  • Le Guilb dit :

    Effectivement, Tim !
    Le "de rien" réduit considérablement l’acte qui suscite les remerciements.
    – Tiens, c’est pour toi.
    – Oh, tu sais, pour moi ce n’est rien du tout, je m’en fous en fait…

    Ton "avec plaisir !" est nettement plus adéquat et sympathique.
    L’anglais avec son "you’re welcome" est pas mal non plus.

    A propos, dans un autre domaine, l’anglais se montre plus juste que le français : "Tu me manques" en français relève d’une certaine forme de culpabilisation. Comme si le mal être que l’on ressent est provoqué par l’autre. Alors que le "I miss you" des anglophones exprime, lui, plus judicieusement l’émotion qui nous étreint et dont on est seul responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.