La barbe !

Posté le 23 avril 2010 dans Divers

A l’heure où les Belges avalent leurs cendres volcaniques à la sauce BHV, une information de toute grande importance me saute aux yeux : les hommes barbus inspirent davantage confiance ! C’est dans Métro. Selon la revue “Chronicle of Higher Education”, les hommes rasés ont davantage de difficultés que leurs collègues barbus à vendre des produits comme des téléphones portables ou des tubes de dentifrice. Mais que voilà une information pertinente en ces temps de crise ! Le seul produit que les poilus ont cependant plus de mal à vendre sont les sous-vêtements. Ouf ! Y a une morale.

Cette découverte inestimable, qui devrait obtenir au moins un prix Nobel ou deux, m’amène à trois réflexions :

  1. Barbus ou pas, hommes ou femmes, vous arrive-t-il souvent de vous voir proposer des tubes de dentifrice ou des sous-vêtements par des vendeurs ? Moi, je me sers au rayon, et ça me convient.
  2. L’enquête qui a permis de découvrir cette bouleversante révélation n’aurait-elle pas été faite exclusivement sur les marchés publics en Afghanistan ? Désormais et tant que ma pilosité n’a pas pris un tour plus acceptable, je m’abstiendrai d’aller y vendre ma collection de strings en léopard.
  3. Enfin, à voir la confiance qu’il inspire avec sa barbe fournie, on pourrait croire notre Prince Philippe destiné à vendre dorénavant des sous-vêtements. Les slips Philippe ? Ouais, pas mal.

Bon, je suis désolé de livrer une telle info à la futilité exacerbée. Mais que voulez-vous, il ne se passe strictement rien d’important en ce moment. Je ne vais quand même pas vous parler de cendres, de crise, de lois linguistiques, de chômage, de dérèglement climatique, d’environnement, de trains, d’insécurité, d’intégration, de qualité d’enseignement, d’éthique, de corruption, de gestion durable. De ce côté-là, vous le savez bien, il n’y a rien de nouveau et tout va bien. En tout cas, le jour où un barbu me propose des soutiens-gorges à la sauvette sur la Place Jemaa el Fna ou à Molenbeek, je lui refile un abonnement au Chronicle of Higher Education !

un commentaire pour La barbe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.