La fausse bonne idée

Posté le 7 juillet 2009 dans Divers

Des jeunes, enfants d’amis, se rendent à une soirée. Une “Soif party”. Le principe est simple : on paie une entrée d’une quinzaine d’euros, et les boissons sont à volonté. Tout le monde se bourre la gueule. Ces jeunes rentrent en voiture. Tonneaux, retonneaux, et reretonneaux. La voiture est foutue, écrabouillée dans un champ. Par un miracle incroyable, il n’y a heureusement aucun blessé, là où il n’y aurait dû y avoir que des morts. Ouf.

On en discute, entre adultes post-soixante-huitards. On est tous choqués, effrayés. On ne comprend pas. L’un d’entre nous suggère une solution : que la police soit sur le parking et fasse souffler tout conducteur dans le ballon. Quasi tout le monde applaudit. Pas moi. C’est une fausse bonne idée. Eh quoi, combien faudrait-il de flics alors ? Tapez “Soif party” sur Google, vous en trouverez des tonnes. Y compris certaines organisées dans le cadre d’écoles. Quelle est donc cette société qui doit commencer à être responsable à la place de ses citoyens ? Faut-il dorénavant qu’un Etat policier soit notre garde-fou ? La vraie bonne solution c’est apprendre à ces jeunes à être plus vite adultes. Au passage, je ne dirais pas non au fait d’interdire ce genre de débilité monstrueuse d’incitation à boire jusqu’à plus soif. Ainsi qu’à impliquer civilement les organisateurs de ces idiotes “Soif Party”.

Bon, mais que va-t-on faire des prochaines fêtes de Wallonie ? Les flics oseront-ils faire souffler certain ministre dans le ballon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.