Les personnes morales ne sont pas mes amies !

Posté le 21 avril 2010 dans Divers

Je ne sais pas vous, mais moi, au fond, j’aime bien quand quelqu’un me demande si je veux être son ami sur facebook. Bon, bien sûr, j’aimerais bien à chaque fois un petit mot perso, style “Hé, salut vieille branche, comment vas-tu depuis notre dernière dispute dans la cour de récré en deuxième maternelle ?” ou “On ne se connaît pas, mais je suis un pote à Lucky et j’aimerais bien qu’on reste en contact”. Dans ces cas-là, j’accepte. Et même, parfois, quand mon candidat ami ne m’indique rien et que je ne le connais pas, je regarde nos amis communs, et en fonction de ça, j’accepte aussi. Je ne suis donc pas compliqué. Ca me rappelle en fait l’école quand, dans la cour de récré, on se tenait par les épaules et qu’on chantait “Qui veut jouer avec nous ?”… Vous n’avez pas fait ça, vous ?

Mais ce que je déteste, alors là, c’est quand une association, une entreprise ou une activité quelconque me demande d’être amis ! Ces gens n’ont rien compris à facebook ! Ils m’énervent à me demander comme ça d’être amis. Je n’ai rien contre eux mais ça n’a pas de sens. Vous avez beaucoup d’amis qui s’appellent “La Fête des Courges” ou “Centre Culturel machintruc”, vous ? Ca vous dirait de passer un repas en tête-à-tête avec l’asbl Bazar ou La Soirée de l’Accordéon ? Et à supposer que oui, ça vous dit de converser un peu avec Fête des Courges, c’est qui ça d’abord ? Eh bien, vous ne le savez pas. Tout ce que vous savez c’est que votre nouvelle amie que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam subit une épreuve existentielle terrible parce que ses parents étaient en manque d’inspiration et ont appelé leur fille “Fête des Courges”, comme d’autres appelaient FetNat leurs enfants nés le 14 juillet.

Facebook a pourtant prévu quelque chose pour les personnes morales ou les activités : il y a les groupes (dont on peut être membre), les pages (dont on peut être fan), et les événements, auxquels on peut participer. Et tout cela est transparent : derrière tout groupe ou tout événement, vous savez quelles sont les personnes physiques qui agissent. Allez savoir, ne serait-ce pas Al Qaeda qui serait derrière Fête des Courges ?

Bon, je ne sais pas si un jour je participerai à une quelconque fête des courges, mais vous aurez deviné que je viens d’ignorer la demande d’ami formulée par cette charmante demoiselle au patronyme parfaitement ridicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.