No man’s land éducatif

Posté le 16 décembre 2008 dans Divers

Une des pires semaines vient de commencer sur le plan de la responsabilité parentale : ces quelques jours qui, dans l’enseignement secondaire, séparent la fin des examens du début des vacances. Les écoles ont besoin des enseignants pour les délibérations. Et du coup renvoient leurs étudiants à la maison. Ou à la rue.
Bien sûr les ados s’en félicitent. Ils augmentent ainsi, et sans qu’une quelconque loi n’ait été votée à cet effet, leurs vacances de 50% ! Ca n’est pas négligeable du tout, imaginez un peu. Mais rien n’est prévu pour eux. Les parents travaillent, et les stages ne sont pas encore organisés. C’est une semaine de glande parfaite, de télé idiote, de play station, de jeux sur Internet, de malbouffe, de flâneries dans les rues commerçantes. Où est la logique ? Pourquoi ne peut-on organiser une semaine de théâtre en néerlandais ? De sports ou de visite de musées ? De discussions sur les changements climatiques, les droits de l’Homme ou les relations homme / femme ?

C’est déplorable, affligeant, infiniment contestable. Combien de parents apprécient cette semaine ? Je n’ai pas fait de sondage à ce sujet, mais à mon avis le résultat doit avoisiner le 0%. J’ose faire en outre un parallèle tellement évident : en Flandres, rien de tout ça. Les jeunes vont en classe jusqu’à la date officielle de début des vacances. En Flandres, à suivre l’enquête PISA, les performances de l’enseignement sont brillantes. Côté francophone, elles sont déplorables. Est-ce un hasard ?
Bravo et merci la Communauté française !

2 commentaires pour No man’s land éducatif

  • joel dit :

    Les examens bouffent 2 mois sur les dix d’une année scolaire:
    Une semaine de prépa, une semaine et demi d’exams, une semaine de délibé, et on fait fois deux (noël et juin). Tout cela pour que les profs disent "passe, passe pas, examens de passage". Magnifique modèle d’inutilité et de perte de temps.
    Une aberration pédagogique à supprimer et à remplacer par l’évaluation continue, et un bloc de matières plus consistant sur dix mois.

  • Le Guilb dit :

    Calcul pertinent, Joël !
    Je n’y avais jamais pensé. En tant que formateur, je ne peux appuyer que cet appel à davantage de performance, grâce à un système d’évaluation plus efficace, plus juste et plus économe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.