Prière de ne se plaindre que dans l’hygiaphone

Posté le 16 décembre 2010 dans Divers

Il fut un temps où, lorsque vous alliez sur le site Web d’Air Algérie, vous n’aviez aucune info sur les vols, mais sur les avions à vendre oui. Je m’étais permis d’attirer leur attention à ce sujet, en arguant du fait que sans doute plus de gens consultaient leur site pour bénéficier de leurs services que pour racheter leurs actifs. Eh bien, la Sncb c’est pareil !

Aucun de mes fidèles lecteurs ou amis n’ignore mes turpitudes quotidiennes avec notre compagnie de chemins de fer, magnifique concrétisation kafkaïenne de l’orientation client qui parvient à insatisfaire à peu près 100 % de ses clients, employés et actionnaires. Décrétant que la coupe est pleine, je me dis que je vais réclamer le remboursement de l’un ou l’autre de mes voyages parmi les plus foireux. Eh bien, sur leur site Web, il est plus facile de trouver des informations sur la stratégie de la Sncb, qui ne dupera strictement personne, que des renseignements sur la procédure à suivre pour se plaindre.
Que chercherait le commun des mortels au fait ? Plainte, réclamation, remboursement, doléance, protestation ? Rien de tout ça. La Sncb parle de “compensation”. Ah mais très bien, ma chère, pourriez-vous donc me consentir une légère compensation eu égard à votre total foutage de gueule de vos clients ? Bien, demandons une compensation donc. Mais ça n’est pas si simple. Leur formulaire est un pdf, à remplir à la main et à envoyer par la poste. Comme au vingtième siècle. Peuvent pas faire un formulaire en ligne comme tout site qui se respecte et respecte ses clients ? En plus, la Sncb vous demande des tas de renseignements qui n’ont strictement rien à voir avec la compensation. La date de naissance… Ben oui, imaginez qu’un bébé de trois mois et demi demande une compensation. L’adresse complète. Et les SDF, ils n’ont pas droit à une compensation, eux ? Et cerise sur le gâteau, le numéro du train incriminé ! Ah ça c’est magnifique. C’est un peu comme si on vous demandait, pour que votre plainte soit acceptée, le numéro de la carte d’identité du mec qui vous a agressé. Donc non seulement la Sncb est complètement infoutue d’offrir un service correct, mais en plus elle met des bâtons dans les roues de ceux qui veulent se plaindre. Bon, il est où le service des plaintes contre le service des compensations ?

un commentaire pour Prière de ne se plaindre que dans l’hygiaphone

  • Tim dit :

    Fais quand même gaffe. Ils pourraient te demander une compensation à leur tour pour t’avoir fourni gratuitement de quoi alimenter ton blog durant les 20 prochaines années 😉

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.