Quand donc ?

Posté le 4 mai 2011 dans Divers

Allez, je profite d’un retard éventuellement probable et aléatoire de sans doute 20 à 25 minutes pour défaut de fonctionnement d’un passage à niveaux pour (me) poser quelques questions.

  1. Ce n’est que dans ses trains les plus modernes que la SNCB a installé des prises de courant. Deux par wagon, ce qui n’est pas beaucoup. Quand donc pensera-t-elle à en indiquer les emplacements ? Et à demander de les laisser libres, si possible, à ceux qui en ont besoin ?
  2. Rien de pire que se taper pendant tout un voyage en train un voisin qui raconte sa vie au GSM. Quand donc la SNCB pensera-t-elle à instaurer des wagons sans téléphone et à en recommander l’usage sur les plates-formes ?
  3. Au vu du rouge qui continue à orner ses panneaux de départs, qui plus est avec des retards frisant l’indécence, la SNCB devrait garantir une présence humaine sur tous ses quais. Non pas pour que ses pauvres employés se fassent injurier, mais bien pour conseiller ses clients. Mon train a 43 minutes de retard… Que me conseillez-vous ? Ca semblerait logique, non ? Quand donc le législateur obligera-t-il la SNCB à assurer ce type de service ?
  4. Le week-end dernier, à chaque gare, le contrôleur annonçait que “normalement”, et il insistait sur ce mot, il y avait des correspondances assurées. Ce “normalement” faisait sourire tout le monde. Quand donc la SNCB se décidera-t-elle à assumer le fait que ses horaires restent normalement totalement aléatoires et quasi jamais fiables ?

En fait la question fondamentale, c’est Quand donc aurons-nous en Belgique des services de transports un tant soit peu respectueux et de leurs clients et de leur rôle ? Mais à cette question, personne ne peut répondre. Ni la SNCB ni le législateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.