Que la caravane trépasse !

Posté le 23 juillet 2009 dans Divers

Au même titre que la Foire du Midi ressort des placards les tatoués bedonnés en marcel, les routes d’Europe refleurissent de caravanes toutes plus hideuses les unes que les autres dès les premiers rayons de soleil. Je hais les caravanes ! Je les déteste parce qu’elles sont moches, parce qu’elles polluent, parce qu’elles rendent la circulation plus dangereuses.
Hé ! me dit-on. Mais tu t’attaques à un tabou ! Comment peux-tu critiquer les caravanes ? Cela veut dire que tu refuserais à certaines personnes (sous-entendu “les pauvres”) le droit à prendre des vacances ?!… C’est généralement ce que mes amis me rétorquent lorsque je peste derrière une caravane qui roule à du 27 sur une bête montée de col. Voici alors ce que je réponds :

Premièrement : un pauvre a tout intérêt à se passer de caravane s’il veut passer des vacances bon marché.
Prenez une caravane pour 4 personnes. Une des plus moches et minables que j’ai trouvées sur le Web. Prix : 14.500 euro. Cette caravane, vous devez la tracter. Prix d’une boule de traction : 700 euro. Vous avez également besoin d’une voiture plus puissante. Allez, mettons 4.000 euro pour la différence de puissance. Enfin, pendant l’année, à moins que vous ne viviez dedans, vous devez la garer. Prix bas pour un parking : 100 euro par mois. Si vous gardez la caravane pendant dix ans et que vous l’utilisez à raison de 30 jours par an, cela vous revient à 104 euro d’investissement pour la petite famille par jour d’utilisation. Mais ce n’est pas tout : vous consommez nettement plus d’essence, vous payez plus les péages, et vous payez une place au camping à 46,20 par jour, électricité comprise. Ajoutez en sus les assurances. Et vous arrivez facilement à 200 euro par jour d’utilisation pour quatre personnes. Pour ce prix, vous avez entre deux et quatre chambres d’hôtes, pour quatre ou huit personnes, petit-déjeuner compris. Si vous choisissez le camping sous tente, c’est carrément toute la classe du fiston que vous pouvez emmener avec vous pour le même prix.

A supposer que je me sois trompé dans mes calculs, ça n’est pas grave. Parce qu’à la limite chacun dépense son argent comme il l’entend. C’est l’argument suivant qui fait que je me hérisse :
Deuxièmement : personne n’a “le droit” de polluer plus que quiconque, et personne n’a le droit non plus d’emmerder les autres, fût-ce au nom de son pouvoir d’achat moindre. Il est comique de constater à ce sujet qu’on critique allègrement les propriétaires de 4X4, riches, mais qu’on a des scrupules à adresser le moindre reproche aux propriétaires de caravanes, supposés “pauvres”. Supposons un instant que la caravane n’ait jamais existé. Et qu’un inventeur inspiré présente cette année une maison de vacances sur roues. Le tollé que ça provoquerait ! Mais il est fou, ce mec, dirait-on. Eh, quoi, il n’a jamais entendu parler des changements climatiques ou quoi ? Imaginons les manifs devant son usine. Et on aurait raison. En ces temps de conscience collective sur les questions de pollution et de nature maltraitée, il serait en effet totalement malvenu d’inventer une bêtise pareille. Consommer un max d’essence pour traîner sur les routes sa seconde résidence, trimbaler ses boîtes de petits pois et bouteilles de Kronenbourg sur mille kilomètres, emmerder tout le monde sur les routes, rendre celles-ci nettement plus encombrées et dangereuses, amocher considérablement les bords de rivière avec des horreurs blinquantes sur roues… et tout ça au nom d’un “droit” à des vacances perso ? Ce temps est révolu. Personne n’a le “droit de” plus que les autres lorsque la nature est à ce point menacée.

Tout le monde aboie que la planète est en danger, et la caravane continue à passer ! De qui se moque-t-on ? je vous le demande, ma bonne dame. Allez, moi je voterai pour celui qui promet d’éradiquer le monde de toute caravane.

2 commentaires pour Que la caravane trépasse !

  • Loladub dit :

    Je viens de tomber par hasard sur cette article, Monsieur Guilbert, vous me paressez bien caricatural.
    je vous propose mes calculs qui relèvent d’un vécu et non de stipulation, pour ces 5 dernières années :
    achat d’une caravane pour 5 personnes en 2004 :5000€
    revendu la semaine dernière 4900€, je vous accorde les 4000€ pour la voiture et les 700€ d’attelage sur 10 ans, bien que…un parking de caravane (200€/an) n’est pas un parking de voiture! assurance 150€/an, camping/jour : 35€;
    on arrive à 100+4700/10+200+35*30+150 = 1970€/30 = 66€/jour, vous partez tjs à l’hôtel à 5 pour ce prix là ?

    De plus, la caravane n’a besoin d’aucune réservation, vous êtes libre de partir quand et où vous voulez, ce qui n’est pas possible avec votre solution hôtel.
    Je ne me considère pas comme "pauvre" avec mon choix "caravane", c’est une liberté que je n’échangerais pas même contre un hôtel 4* (pour palier à la réflexion que je ne sais pas de quoi je parle, un "pauvre" ne va pas à l’hôtel n’est-ce pas?, j’ai voyagé professionnellement pendant 15ans à travers le monde et les hôtels je connais que trop…)

    Concernant votre 2eme remarque, tjs d’après mon expérience et l’ordinateur de bord de la voiture lors de notre retour cette été avec la caravane : 710km parcouru en 9h10 à une vitesse moyenne de 77km/h, consommation moyenne 10,3l/100km, sans la caravane la moyenne et de 7,3l/100km ;
    Ce qui fait 42L pour aller/retour 1400km une fois/an quand est-il du 4*4 sur l’année?

    Je suis tout de même d’accord sur votre point de vue qu’il faut protéger notre planète mais je ne vois pas en quoi la caravane pollue, c’est le comportement des gens qu’il faut bannir avec ou sans caravane; quand à la pollution visuelle dont vous parlez, votre 4*4 n’est pas plus agréable sur les trottoirs en ville.

  • Le Guilb dit :

    Allez, le caractère caricatural, je l’assume.
    Mes calculs ne portaient pas sur un achat d’occasion, mais neuf.
    Quoi qu’il en soit, mon point de vue critique ne portait pas tellement sur l’analyse économique. Je voulais simplement me prémunir de la critique disant que je m’attaquais aux "plus faibles". Ce qui est faux, vous en convenez vous-même.

    Ma véritable critique est sociétale : personne n’a le droit de polluer plus que quiconque, y compris au vu de son aspiration à la liberté. Et à mes yeux, la pollution n’est pas qu’atmosphérique. Elle est aussi esthétique, comme je l’ai dit, et sécuritaire.
    Sachez enfin que je n’ai pas de 4×4 et que je trouve que la bagnole est une des pires inventions de l’homme. Elle est laide, bruyante, dangereuse, égoïste, polluante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.