Touche pas à ma planète !

Posté le 11 février 2008 dans Divers

On nous demande de lever le pied à cause des pics de pollution, mais on a l’air bien con quand on est seul à respecter la consigne (voir le billet précédent). Une proposition dès lors pour Benoît Lutgen, ministre wallon de l’environnement : qu’il propose un signe à accrocher à son antenne ou à n’importe quoi sur la voiture, qui dit clairement que si on roule plus lentement, c’est pour provoquer moins de pollution. On aura moins l’air du tétanisé sur l’autoroute, et on incitera les autres à faire de même. Un grand autocollant, un ruban vert ou je ne sais quoi encore. L’effet boule de neige pour lutter contre le réchauffement.

2 commentaires pour Touche pas à ma planète !

  • Pierre B dit :

    Voir Evelyne H conseiller gentiment aux automobilistes de rouler mollo ne me fait plus rire. Non pas que cette image d’une Belgique habitée par des citoyens responsables soit un leurre. Ce matin j’avais rdv en ville à 9h30. J’y vais en voiture ou en vélo? J’opte pour le vélo, malgré le rhume. J’ai regretté de ne pas avoir de masque à particules fines… mais je suis arrivé à l’avance à mon rdv. Hier, mon fils de 16 ans s’est fait agresser sans raison par un autre ado du même âge. Résultat: quelques heures à l’hosto, des lésions, des émotions inutiles, un traumatisme certain. Nous apprenons par la Police que le jeune est hébergé dans l’IPPJ voisine et qu’il est loin d’en être à sa première agression. Le lien avec les excès de vitesse en période de pics? Aucun, sinon que les causes sont à rechercher dans le résultat d’une organisation collective, d’un mode de vie et de (bien-)penser, dont personne ne se dit responsable.

  • Michel GuilVert dit :

    Comme me le faisait remarquer un copain, l’appel à lever le pied en période de pics de pollution est vraiment un appel à notre égoïsme: attention, aujourd’hui la pollution que nous produisons nous retombe sur la gueule! Il faut donc être prudent, pour nous-mêmes. Les jours couverts ou pluvieux, nous produisons tout autant de pollution, mais elle se disperse. Et donc c’est pour la gueule des autres, c’est pour les fleuves, les forêts, etc. Les jours sans pics, on peut garder ses bonnes vieilles habitudes.
    Un récent sondage faisait apparaître qu’une majorité de Belges verraient un bon oeil une interdiction de la circulation dans les centres-villes et une diminution des vitesses sur les routes et autoroutes. Mais pourquoi faut-il que ces mesures aient force de loi pour que nous les appliquions? La limitation à 120 km/h sur autoroute n’empêche pas de rouler moins vite. Mais peu d’automobilistes ont l’air de le savoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.