Train de sénateur

Posté le 25 avril 2009 dans Divers

Gare du Midi. Madame pose ses papiers. Posément. Les regarde un peu, et les remet en place deux centimètres un peu à droite. Là, ce sera mieux. Elle se lève, lentement. Et règle son siège. Au millimètre. Son coup d’œil évasif et mine de rien vers la file impatiente n’accélère absolument pas son rythme. Tout le monde dans cette file interminable se demande à quelle heure diable elle va prendre son service, ouvrir un deuxième guichet quoi, mais personne n’a la réponse. Ça n’a en tout cas pas l’air pour tout de suite. Vingt-cinq regards excédés vers vingt-cinq montres. Allons-nous rater nos trains ? Madame nous quitte discretos. Son petit café ou son petit pipi ? Suspense. Elle n’ouvre en tout cas pas son guichet. Les stars savent se faire attendre.
Mais voilà un collègue ! Même ballet, sur la pointe des pieds, style je suis là mais faudra encore m’attendre. Pour un peu, il nous pousserait la chansonnette, o sole mio, la vie est belle, carpe diem bon sang. Est-ce cela qu’il va susurrer à sa seule collègue active du guichet 7 devant laquelle s’étire une queue qui commence à se dire qu’encore un peu et elle pourrait figurer au Guiness Book ? La dame du guichet 7, seul guichet ouvert ce samedi matin dans la plus grande gare du pays, sourit. Que lui a-t-il donc dit, le brigand ? Cinquante pieds raclent le sol. Heureusement, finalement, que les trains sont souvent en retard.
Une entreprise en concurrence pourrait-elle se permettre de mépriser autant ses clients ? C’est la question que j’ai envie de poser à la cantonade, histoire d’animer un peu cette file résignée qui se dit que vraiment le week-end commence mal. Mais à quoi bon. Moi aussi je me résigne, et rentre dans le rang, la seule file, je ne veux voir qu’une seule tête.

Je prends le train de 6h57 pour Liège. Un train qui ne figure pas sur le site Web de la SNCB. Regardez : entre celui de 5h57 et le TGV de 6h59, y a rien. Je l’ai signalé au webmaster de la SNCB. Il m’a répondu que j’avais tort. Ah. On m’y reprendra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.