Un crime noir jaune rouge

Posté le 27 septembre 2008 dans Divers

Dans Le Vif de ce week-end, la journaliste Isabelle Philippon raconte une anecdote révélatrice, qu’elle a pu glaner alors qu’elle espérait passer inaperçue, quasi déguisée en militante lambda de la NVA lors de la dernière grand messe du mouvement indépendantiste flamand.
Bart De Wever racontait que le siège de la NVA, à Bruxelles, avait été vandalisé. Certains opposants l’avaient en effet affublé d’un drapeau belge. Le crime ! Le problème c’est que, dit-il, il est très difficile de trouver un policier parlant flamand à Bruxelles. Et puis, après, il reste à expliquer qu’affubler le siège d’un parti d’un drapeau belge relève du vandalisme ! Tout un programme.
La Justice française avait eu du mal, il y a une dizaine d’années, à qualifier un crime de l’entarteur Le Gloupier. Celui-ci avait finalement été poursuivi pour “jet de tarte”. Mais si la Justice bruxelloise se met maintenant à inculper pour “déploiement de drapeau belge sur façade”, bon nombre de citoyens peuvent commencer à trembler dans leur chaumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.