Une pause ? Allez, une pause !

Posté le 16 février 2008 dans Divers

Une femme demande à son mari s’il se remarierait si jamais elle mourait. « Quelle question ! fait l’autre un peu décontenancé. A quoi cela sert-il de poser ce genre de question ?… »

  • Mais c’est comme ça, une simple supposition. Admettons que je meure… Tu te remarierais, quand même ?
  • Eh bien, euh… écoute, euh… ben oui, je crois, je suis encore jeune… mais bon, avec quoi tu viens ?…
  • Non, non, écoute, ça n’est pas grave. C’est d’ailleurs normal que tu te remaries. Mais bon, dans ce cas, ta nouvelle femme, elle dormirait dans notre lit ?

Le mari est embêté par ces questions qui n’ont aucun sens. Il le dit. Mais sa femme continue : Et elle prendrait sa douche dans notre douche ? Et elle se maquillerait devant mon miroir ? Mettrait ses vêtements dans mon armoire ? Conduirait ma voiture ?
Le mari profite alors de cette dernière supposition pour calmer le jeu en s’exclamant : « Ah, là, non, ne t’en fais pas, elle n’a pas son permis ! »

Bon, j’espère que ma pause a été plus comique que celles que l’on entend toutes les heures à la radio. Ça m’énerve quand j’entends « On verra ça après la pause… » La pause publicitaire, quoi. Quel horrible détournement de mots. Une pause publicitaire. Ça devrait être interdit de détourner les mots comme cela. C’est un délit. Un kidnapping contre rançon. C’est un peu comme si on disait « une sieste stressante », ou « un pique-nique affamant », ou encore « une réconciliation conflictuelle ». Ça ne va pas, ça ! C’est une pause pour qui d’abord ? Pour l’animateur qui peut boire son café à l’aise ? Pour nous qui pouvons aller faire pipi ? Qu’on n’appelle plus cela des pauses, Messieurs dames du CSA et de l’Académie française ! Qu’on trouve un autre mot, ça existe. Intrusion, par exemple.

Bon, bien sûr, ils sont obligés de faire comique, à la radio. Comme ce magnifique « Oh un pitbull abandonné ! On le prend ? » Mais à la longue, c’est lassant. Comme le disait Marc Moulin, c’est comme si on vous racontait la même blague toutes les heures. A propos de blagues, tiens, j’en ai une : c’est une femme qui demande à son mari s’il se remarierait au cas où elle mourrait. « Quelle question » fait l’autre…

Fin de l’intrusion publicitaire en faveur de l’interdiction de la publicité dans les médias publics.
Cela dit, ce billet devrait faire plaisir à Laurent d’Ursel, qui a monté récemment une manifestation en faveur des “mots qui ont mal tourné“. Avec plaisir, Laurent !

3 commentaires pour Une pause ? Allez, une pause !

  • Nicolas dit :

    Immixtion n’est pas mal non plus car dans immixtion, on entend…
    En plus, ça offrirait un sujet de conversation sur l’orthographe et l’étymologie.

    Bravo pour ton initiative, ton blog est d’ores et déjà dans mes favoris.

    Nicolas

  • noëlle fontaine dit :

    Très chouette ton blog,bien écrit et beaucoup d’humour. Envie de le consulter au quotidien.
    Merci de me mettre dans ta rubrique "j’aime", je suis très flattée.
    Concernant la rubrique de paul Hermant, moi aussi je l’aime beaucoup et si tu ne peux pas l’écouter à chaque fois , tu peux les postcaster et les garder…
    Un autre chroniqueur à postcaster est l’indispensable monsieurJP, le samedi matin sur La Première, dans l’émission consacrée au ciné Première séance, j’adore le jingle d’entrée d’émission.

  • joël dit :

    J’aime encore bien le mot pause: c’est une façon sympa de l’animateur de dire "profitez-en, si vous devez pisser, téléphoner, ranger, vérifier la soupe sur le feu,vous ouvrir une canette de …, allez-y, on est parti pour deux minutes de pub barbantes."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.